Qu’est-ce que le « naming » ?

Le naming se rapporte au fait de créer et choisir un nom pour la marque, et il doit répondre à un certain nombre de critères :

  • Il doit être court, simple et facile à prononcer
  • Il doit se démarquer de ses concurrents,
  • Il doit être légalement disponible
  • Il doit être mémorable
  • Il ne doit pas être rapidement périssable
  • Si votre activité est internationale, vous devez prendre en compte que votre marque doit rester correcte dans les autres langues (exemple du dentifrice Colgate qui en espagnol se traduit par « pends-toi »). Il est donc très important de maîtriser l’internationalité.
  • Il doit être flexible et extensible
  • Il doit être cohérent avec l’activité et la personnalité de la marque

Lorsqu’il s’agit du nom d’une marque, on retrouve deux écoles de pensées, celle de Shakespeare et celle de Joyce. La première prône « l’absence d’utilité » d’un nom, car qu’est-ce qu’un nom ? Dans Roméo et Juliette, Shakespeare écrit « Ce que nous appelons rose, par n’importe quel autre nom sentirait aussi bon ».

Cependant, Joyce défend l’idée qu’un nom doit correspondre parfaitement à l’utilité de la marque. Comme par exemple SeLoger.com, qui est un site permettant de louer, acheter, vendre des biens immobiliers.

La réalité se fonde sur les deux, car un nom de marque doit refléter ce que fait cette dernière mais avec la vive concurrence présente sur certains marchés il est presque impossible de sélectionner un nom, faute de saturation. Les entreprises font donc preuve de d’imagination pour créer des nouveaux noms.

Le naming est une partie intégrante de ce que l’on appelle le branding.

 

http://www.brighternaming.com/namebase/articles/top-10-characteristics-of-a-good-name/
http://www.definitions-marketing.com/definition/naming-produit/

Source de l’image: https://stocksnap.io/photo/EAXBJLXV4R

Laisser un commentaire